lundi 7 avril 2014

Décorama

Décorama
Lucile Bordes, Décorama, Liana Levi, 2014

Un agent immobilier ne supporte plus de voir la côte d'Azur défigurée par de nouvelles constructions. Si il se met à l'abri du monde en devenant gardien de cimetière. Sauf que ses parents décident de vendre leur bien immobilier et qu'une ancienne amie refait surface...
Point de départ original (peut-on se couper du monde en côtoyant les morts?) mais traitement caricatural de l'ensemble de l'histoire. Pas retrouvé la magie de son premier roman.

jeudi 3 avril 2014

Terminus Belz

Terminus Belz

Emmanuel Grand, Terminus Belz, Liana Levi, 2014

Marko Voronine est un immigré clandestin. Il a fui l'Ukraine caché avec ses compagnons de voyage dans un camion roumain. Le voyage s'est soldé par un assassinat du chauffeur roumain. Arrivé en France, il doit se faire discret et décide de répondre à une annonce d'emploi concernant un job de pêcheur sur l'île de Belz. Est-ce que se cacher sur une île est une bonne idée?
Hostilité des îliens face à cet étranger qui se dit Grec, apprendre le métier de la pêche et le chahut de la mer, rencontre avec un libraire attachant (Claude Venel), histoire de sortilège avec l'Ankou et les Dents du diable.
Une ambiance bretonne, un univers masculin entre la virilité des pêcheurs (seules l'institutrice Marianne et Thérèse Jugand, la femme du pêcheur), la transmission du métier et la paternité et un polar contemporain sur l'acceptation de l'autre.

"Les best-sellers devant. Au premier rang. Aux meilleurs vendeurs les honneurs... Les génies sur les étagères... Voyez, moi-même, je suis complice!"

"C'est pourquoi le noyés , qu'ils aient péri volontairement ou non, restent faire pénitence à l'endroit où ils ont été engloutis jusqu'à ce que d'autres viennent se noyer à la même place."

jeudi 27 mars 2014

La Dame au petit chien


Anton Tchékhov, La Dame au petit chien, 1880-1903

Des portraits de femmes amoureuses, tendres ou intéressées, sournoises ou éplorées.. et des hommes fuyant, apeurés par l'amour... ***

Il ferait bon, assise ici, prêter l'oreille au silence... Il ferait bon demeurer immobile, écouter et penser. (La Princesse)

Ma chère, lisez Maupassant! Une seule de ses pages vous donnera plus que toutes les richesses de la terre! A chaque ligne, c'est un nouvel horizon qui s'ouvre. Les mouvements du cœur les plus doux, les plus tendres, alternent avec des sentiments violents, tumultueux...
(Un royaume de femmes)

Il faut élever la femme de façon qu'elle sache, comme l'homme, reconnaître ses torts, car, à l'en croire, elle a toujours raison. Inculquez à la petite fille , dès le maillot, l'idée que l'homme n'est pas, avant tout, un chevalier servant et un parti, mais son prochain, son égal en tout.
(Ariane)