mardi 22 avril 2014

En finir avec Eddy Bellegueule


Edouard Louis, En finir avec Eddy Bellegueule, Seuil, 2014

Ferme ta gueule, tu commences à me pomper l'air. Moi, mes gosses je veux qu'ils soient polis, et quand on est poli, on ne parle pas à table, on regarde la télé en silence et en famille.
Cette scène m'a fait sourire, malgré moi... La violence du langage, l'absurdité de la situation...
En finir avec Eddy Bellegueule c'est le témoignage d'une enfance brimée, violente d'un enfant différent des autres enfants de la famille et du groupe des enfants du village. Caché sa différence (ses airs), accepter les brimades au collège (le couloir du CDI), le chômage du père, boire à l'excès car il n'y a que ça à faire... et fuir pour s'accepter.

dimanche 20 avril 2014

Yamabuki


Aki Shimazaki, Yamabuki, Actes sud, 2013

Aïko Toda va fêter ses 56 années de mariage avec son second mari. Elle raconte son quotidien et ses choix de femme. Après un premier mariage arrangé, un mari coureur et la difficulté à enfanter, elle rencontre son deuxième époux lors d'un voyage en train, un coup de foudre réciproque. Une histoire concise et poétique sur la vie de couple et le vieillir ensemble.

La vie est brève
Tombez amoureuses, jeunes filles,
Avant que le carmin de vos lèvres ne passe
Que la marée de votre sang ardent ne tiédisse
Demain il ne sera plus temps.

Je croyais à notre destin. Si nous nous étions pas croisé dans le train, nous l'aurions fait quelque part ailleurs.

lundi 7 avril 2014

Décorama

Décorama
Lucile Bordes, Décorama, Liana Levi, 2014

Un agent immobilier ne supporte plus de voir la côte d'Azur défigurée par de nouvelles constructions. Si il se met à l'abri du monde en devenant gardien de cimetière. Sauf que ses parents décident de vendre leur bien immobilier et qu'une ancienne amie refait surface...
Point de départ original (peut-on se couper du monde en côtoyant les morts?) mais traitement caricatural de l'ensemble de l'histoire. Pas retrouvé la magie de son premier roman.