lundi 3 novembre 2014

L'insupportable Bassington

couverture
Saki, L'insupportable Bassington, Pavillon poche, 2006

Souffrir d'avoir un fils aussi écervelé que horripilant. Francesca Bassington a l'espoir de voir son fils faire un beau mariage, heureuse issue à son manque d'argent. Sauf que Comus ne sait se tenir et passe à côté d'un beau partie. Elle charge donc son frère, le si hautain Henry Greech, de trouver une place à ce fils désœuvré. Il n'y aura que l'exil...
Délicieux humour. ***

Francesca adorait la vie facile et les moments agréables de l'existence, elle n'aimait pas seulement le beau côté des choses pour le regarder, mais pour s'y installer et en profiter. 

mercredi 29 octobre 2014

Les séparées



Kéthévane Davrichewy, Les Séparées, Sabine Wespieser, 2012

Ce n'était rien. Le temps passait. Rien. Un débordement d'amour. 

Amitié fusionnelle entre Alice et Cécile. De la plus tendre enfance, elles ont partagé les sorties, les premiers flirt, puis l'entrée dans la vie adulte.
Trente ans plus tard, elles se sont perdues de vue sans cesser de penser l'une à l'autre. Et elles se retrouvent enfin, c'est la voix d'Alice disant son prénom qui sort Cécile du coma.
Difficulté de dire malgré l'amitié, l'inceste subi par Cécile, les relations troubles d'Alice avec le frère de Cécile.
Roman de l'angoisse et des difficultés à grandir.


vendredi 24 octobre 2014

Pietra viva



Léonor de Récondo, Pietra viva, Sabine Wespieser, 2013
***

Magnifique roman, touchant et plein de grâce sur la vie de Michelangelo.
Dans les tourments d'un homme sensible, attiré par un homme qui vient de mourir et en pleine création (une commande du pape Jules).
Le récit se déroule à Carrare (dans la montagne où on extrait le marbre) où Michelangelo vient choisir les pièces qui orneront le mausolée du pape. Il noue difficilement avec la population et va se lier avec un jeune enfant surprenant d'intelligence Michele, qui vient de perdre sa mère, morte en couche, et un doux dingue Cavallino qui se prend pour un cheval. Son passé, son enfance le hante, resurgit et la blessure guérit.

Assis sur la pierre le long du sentier, Michelangelo tente de suivre les méandres de sa mémoire. Il y a des années qu'il n'a pas emprunté ce chemin caché, mais aujourd'hui il se laisse aller.