jeudi 19 juin 2014

La Naissance du jour


Colette, La Naissance du jour, 1928

Un été dans la villa de Colette à La Treille Muscate, en Provence. Colette a cinquante-cinq ans.  Elle raconte ses journées de plein air, ses heures passées à entretenir son jardin, ses fleurs. Elle côtoie des parisiens en vacances comme elles. Parmi eux, un jeune prétendant Vial et l'amoureuse secrète de Vial, Hélène.
 
Le frais du soir s'accompagne ici, pour moi, d'un frisson qui ressemble à un rire, d'une robe d'air nouveau sur la peau libre, d'une clémence qui se resserre plus étroitement sur moi à mesure que la nuit se ferme.

Tous les travaux que je n'aime pas sont ceux qui réclament de la patience. Pour écrire un livre, il faut de la patience, et aussi pour apprivoiser un homme en état de sauvagerie, et pour raccommoder le linge usé....

mardi 17 juin 2014

Les Armoires vides


Annie Ernaux, Les armoires vides, 1974

Roman autobiographique. A. E. raconte son enfance, fille unique de parents épiciers-cafetiers, vie de province étriquée, les confidences de comptoir, les hommes saouls et son désir d'apprendre,  d'évoluer... alors qu'elle est entrain d'avorter.

Je me haïssais moi-même de ne pas être gentille avec eux, de ne pas être comme d'autres, si douces, si affectionnées. Mais j'aurai eu bonne mine avec mes gentillesses Veillées des chaumières, entre eux, ils se traitent de vieux cons.

lundi 16 juin 2014

Les Tribulations d'une cuisinière anglaise



Margaret Powell, Les Tribulations d'une cuisinière anglaise, Payot (1968

Témoignage sur les années où Margaret fut en condition. Fille de cuisine à cuisinière dans les maisons de l'aristocratie ou de la haute société anglaise au début du 20e. Récit ayant inspiré Julian Fellowes (scénariste de Downton Abbey).

Vous ne devez jamais, jamais, vous m'entendez, sous aucun prétexte, me tendre quoi que ce soit avec vos mains, toujours sur un plateau d'argent.